Bert Jan Volvo C70 convertible

Chers fans et collectionneurs de DNA Collectibles, nous sommes heureux de vous présenter Bert Jan, fondateur du célèbre groupe Volvomodelcars sur Facebook. Nous sommes ravis qu’il soit venu visiter notre boutique en ligne (ici) et qu’il ait l’occasion d’écrire des critiques indépendantes sur nos modèles réduits. Il est évident que nous apprécions beaucoup ses commentaires, non seulement parce qu’il apprécie la qualité et le travail général que nous réalisons dans la fabrication de modèles réduits, mais aussi parce que nous pourrions (et pouvons toujours) nous améliorer grâce à ses commentaires et suggestions. Nous vous invitons à lui souhaiter la bienvenue et à en apprendre un peu plus sur sa passion pour les modèles réduits et sur la façon dont il gère son groupe FaceBook. Voici quelques questions sur sa passion pour les modèles réduits :

 

Bert Jan, comment êtes-vous tombé dans la passion des modèles réduits et êtes devenu collectionneur ?

R : Enfant, j’adorais l’art des modèles réduits. Je jouais à les exposer comme dans les émissions de télévision (comme vous avez en France, Turbo de M6)  au lieu de les démolir. J’aimais surtout les modèles plus anciens. J’ai eu beaucoup de modèles d’allumettes d’antan. Le fait qu’elles étaient très détaillées, malgré leur taille, était impressionnant. J’avais peut-être 8 ou 9 ans, à la fin des années 1970.

 

Comment êtes-vous tombé amoureux de la marque Volvo ?

R : Ma collection de modèles réduits d’avant-guerre s’est développée lentement, mais sans vision claire : ce que j’aimais, c’était les voitures d’avant-guerre, grandes et détaillées. J’avais quelques Rolls Royce, Fiat, Renault, Bugatti fabriquées au 1/43e par Rio et Brumm. Le propriétaire de l’atelier de modélisme m’a suggéré de me spécialiser dans une marque, pour rendre ma collection plus cohérente. Le choix était évident : mes parents conduisaient une Volvo, nous passions nos vacances en Suède, j’avais même quelques Volvo dans ma collection de modèles réduits : il fallait que ce soit Volvo ! Le concessionnaire n’était pas très satisfait de ma réponse, car il n’y avait pas beaucoup de Volvo disponibles. Nous sommes maintenant au début des années 80. Je me souviens avoir acheté une Stahlberg Amazon ce jour-là !

Quel a été votre premier modèle réduit et où et comment l’avez-vous obtenu ?

R : Mes parents conduisaient une Volvo 245 orange et la plus ancienne voiture miniature Volvo de ma collection est la 245 orange de Nacoral. Mon père l’a achetée en 1977. Au début des années 80, j’ai pu ajouter une Sommerville PV444, quelques voitures miniatures Stahlberg et la Norev 265.

Si vous pouvez en citer un, quel est votre modèle préféré dans votre collection ?

R : C’est une question très difficile, les histoires qui se cachent derrière les modèles réduits les rendent spéciaux. Où je les ai trouvés, qui me les a donnés, certains sont très rares et j’ai eu du mal à les retrouver. Je suis un grand fan des modèles Somerville, mais les Volvo de la collection Atlas sont aussi très belles. Certains choix sont très particuliers. La 47e 245 est moins spéciale que l’Atlas 165 ou la Venus Bilo.

À ce jour, avez-vous un compte précis du nombre de modèles Volvo que vous avez dans votre collection ? Pouvons-nous vous demander combien et à quelle échelle ?

R : Je collectionne toutes les échelles et tous les types : jouets d’enfants et modèles de collection, bon marché et moins bon marché. Environ 1500 modèles réduits de Volvo, aujourd’hui.

Vous êtes la personne clé derrière ce fabuleux groupe Facebook Volvomodelcars : qu’est-ce qui vous a décidé à ouvrir ce groupe ? Quand avez-vous créé cette communauté et avez-vous déjà pensé qu’elle deviendrait aussi grande ?

R : Collectionner quelque chose est encore plus amusant lorsque vous pouvez le partager avec d’autres. J’avais un coin de voitures miniatures Volvo sur le site néerlandais Volvo-Forum.nl, où j’ai listé les nouvelles versions et partagé les nouveaux ajouts qui arrivaient sur le marché. Vers Noël 2013, j’ai eu un moment de bonheur et j’ai créé le groupe Volvomodelcars sur Facebook. Il s’est développé dès le premier jour.
Il était impossible de prédire à quel point il allait devenir grand et célèbre, mais j’ai eu la chance que certains directeurs de Volvo Cars à Göteborg aient aimés l’idée et m’aient aidés à connaître les bonnes personnes au sein de Volvo Merchandise.

Quelles sont les étapes les plus importantes pour vous concernant votre page Facebook ?

R : En 2015, les premières photos de la toute nouvelle S90 en 1:43 sont apparues sur un site automobile chinois. En un rien de temps, elles ont été publiées dans le groupe Volvomodelcars. Personne n’avait encore vu la vraie S90, c’était donc un grand scoop. Je me souviens que l’un des directeurs de Volvo a confirmé qu’il s’agissait bien de la nouvelle S90. L’Américain Jalopnik a repris cette histoire et a mentionné le groupe Volvomodelcars dans son article que vous pouvez lire ici, malheureusement qu’en anglais: Jalopnik. Les nouveaux enregistrements affluaient !
Nous avons eu quelques très belles réunions de voitures miniatures Volvo aux Pays-Bas, j’ai rencontré des gens merveilleux chez Volvo et dans le secteur des modèles réduits. J’ai des contacts presque quotidiens avec des amis collectionneurs dans toutes les parties du monde. La création de ce groupe s’est avérée très enrichissante !

Combien de temps par jour ou par semaine consacrez-vous à la gestion du groupe de modèles réduits Volvo et trouvez-vous cela difficile ?

R : La gestion du groupe ne prend pas beaucoup de temps. Tout le monde comprend le but du groupe et respecte les règles. Parfois, quelqu’un veut vendre des bitcoins ou des T-shirts, mais pas si souvent. Les collectionneurs de modèles réduits Volvo sont des gens très sympathiques et heureux !
Il faut plus de temps pour lire tous les articles quotidiens et pour rechercher sur Internet les nouvelles Volvo. Trouver de nouvelles Volvo est passionnant !

En discutant de modèles réduits, quels sont les points qui vous semblent vraiment importants sur un modèle ?

R : En ce moment, il est très important de choisir un modèle qui n’a pas été fabriqué, plusieurs fois. La V70R de DNA Collectibles est un bon exemple, mais la Zagato d’AutoCult l’est aussi. La quantité de Volvo 240 Polar de 1993 est énorme, mais il manque encore un beau modèle d’une 244 Turbo de 1983 !

L’emballage est-il aussi important pour vous ?

R : L’emballage n’est pas si important, car je préfère placer les Volvo les unes à côté des autres sur les étagères. Pour les modèles au 1:18, il peut être utile que la boîte soit transparente, comme celles de DNA et les Minichamps, car je les garde la plupart du temps dans ces boîtes pour gagner de la place dans les vitrines.

Comment voyez-vous l’avenir des modèles réduits Volvo ? Pensez-vous que de nombreux modèles seront produits dans les années à venir ?

R : C’est très bien que Norev suive les nouvelles versions 1:1 et j’espère que nous pourrons voir des voitures miniatures Volvo inédites, c’est l’avenir. Il y a encore beaucoup de belles Volvo sans modèle réduit et avec les méthodes modernes, il est possible d’en faire de petites quantités. La S60 Cross Country existe en seulement 50 pièces par couleur !

Quels sont vos meilleurs souvenirs depuis que vous dirigez le groupe facebook des modèles réduits Volvo ? S’agit-il de réunions ou d’un moment particulier ?

R : Rencontrer des gens dans la vie réelle est bien sûr beaucoup plus amusant que de leur envoyer un courrier ou de discuter avec eux en ligne ! Un déjeuner avec le vice-président de Volvo à Göteborg, une réunion avec les personnes qui sont derrière Volvo Merchandise. Parler face à face avec les fabricants de modèles réduits de voitures au salon du jouet de Nuremberg et leur donner des suggestions de nouveaux modèles a été une expérience formidable ! Dommage que le salon du jouet de Nuremberg ait été annulé cette année !
Quelques journalistes de Scandinavie et des Pays-Bas ont fait un éditorial sur ma collection et pour le magazine néerlandais Volvodrive, j’ai même une rubrique régulière sur les modèles réduits de Volvo.
Aux Pays-Bas, nous avons un groupe de collectionneurs invétérés et nous nous rencontrons régulièrement, pour apprécier les collections des autres, être jaloux et passer en revue les nouvelles sorties.

Comment avez-vous entendu parler de DNA Collectibles pour la première fois ?

R : La première Volvo de DNA Collectibles était la V70 XC de la première génération. Un modèle qui figure sur ma liste de souhaits depuis de nombreuses années. Je pense que quelqu’un a posté une photo sur le groupe facebook et je l’ai commandée instantanément. Très souvent, j’envoie un courrier au producteur d’une nouvelle voiture miniature Volvo pour le féliciter de sa sortie, j’étais très heureux que les gens de DNA me répondent ! De nos jours, c’est le cas de la plupart des producteurs !

Nous connaissant depuis nos débuts, pouvez-vous nous dire ce que vous aimez des modèles DNA Collectibles et peut-être aussi de notre philosophie ?

R : Comme dit avant : c’est bien d’ajouter à la collection des voitures miniatures qui n’ont pas été fabriquées avant. Ce serait un rêve d’aligner toute l’histoire de Volvo ! Atlas a fait un travail merveilleux pour essayer de rassembler tout cela et DNA Collectibles suit le même chemin. Pour l’avenir de DNA, je pourrais aussi imaginer des modèles au 1/43e, pour gagner de la place dans les armoires. Une Volvo V60 Cross Country au 1:43 pour accompagner la Scalemasters S60CC ?

Quel est votre modèle préféré de DNA Collectibles jusqu’à présent ? Attendez-vous un modèle spécifique qui n’est pas encore sur le marché ?

R : J’aime beaucoup la Volvo Concept Coupe et la P1800 ! J’attends également avec impatience la 244 Turbo et la S60R ! Mais, c’est difficile, je les aime toutes !

Si vous aviez un (ou plusieurs) conseil à nous donner, comment les miniatures DNA Collectibles pourraient-elles s’améliorer à l’avenir ?

R : Je n’ai pas vraiment de conseils, mais je suis un peu inquiet du mélange des matériaux : les bandes de métal qui ont tendance à se détacher peuvent être un problème pour toutes les voitures en résine.

Fin 2020 était une date importante pour vous, car vous avez développé votre tout premier modèle à l’échelle 1/43. Pouvez-vous nous donner plus d’informations sur cette aventure ? Pouvez-vous nous parler de votre expérience en tant que développeur de maquettes ? Cela a-t-il été facile ou avez-vous rencontré quelques difficultés ? Est-ce quelque chose que vous allez refaire à l’avenir ?

R : C’était formidable de pouvoir travailler avec Scalemasters pour produire la Volvo S60 Cross Country, unique en son genre. Une berline cross-country est une chose très rare et je ne pense pas que ce fut un succès pour Volvo. La chance qu’un producteur “normal” la fasse un jour paraître était très faible. Je suis très heureux que maintenant, seul un nombre très limité de collectionneurs puissent l’ajouter à leur collection. Et ce, à un prix très raisonnable !
J’ai vu que les décisions concernant quelques millimètres peuvent avoir un grand impact sur le résultat final. Prendre ces décisions est plutôt stressant. Je suis très heureux que les critiques sur mon premier modèle soient bonnes !
J’aimerais bien recommencer, la liste des Volvo restant à produire est encore longue….

Merci beaucoup Bert Jan pour toutes ces réponses très intéressantes et nous espérons que la communauté Volvomodelcars continuera de s’agrandir. Nous espérons également que la lecture de votre interview pourra aider certaines personnes à commencer à collectionner si elles ne sont pas encore sûres.

Nous vous souhaitons une très bonne année 2021 avec beaucoup de nouveaux modèles réduits de voitures Volvo !

Bert Jan Volvo Concept Coupe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.